• Le notaire et les ptits garçons

     

     Le notaire et les ptits garçons

    (fable)

     

    Un gros notaire en sa thébaïde planqué

    Tenait en ses mains un grimoire tout taché

    Le finaud malandrin, flairant un gros rapport

    L’aborda, doucereux, et lui chanta encor

    Eh ! bonjour maître Jean , ô roi des tabellions

    Que vous voici bien rose ! et tiens ! presque mignon !

    Et si ce lourd grimoire,

    Contient, ce que, de ma mémoire,

    Il contenait l’autre fois

    Vous êtes dans la... « merdre »

    Car je n’hésiterai pas à vous perdre.

    Le notaire, chafouin tel Raminagrobis

    Dressé, le lui montra : c’était l’histoire d’Ulysse.

    Eh ! ça ne suffit pas, ouvrez les autres pages

    Tout confus, le notaire soudain faisait son âge.

    Preste, le  malandrin sauta, fit un écart.

    Il heurta la reliure, de laquelle tomba

    Plein de petits garçons, tous nus, en pleins ébats.

    Que faisait-tu, tabellion, la semaine passée ?

    Je matais et c’est tout. Pardon, pas de fessée !

    Tu matais, j’en suis fort aise

    Tout est enregistré, maintenant !

                                                                              Nicolaï DRASSOF

    « Quand JULIE passe la porteObo »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :