• mon coeur & extrasystole

     

     

    Mon cœur


    Organe dévoyé,
    Tout à la vie voué,
    Tu donnes le tempo...

    Et voici qu’un regard,
    Une attention, un égard
    Te rend fou à nouveau

    Tu bondis d’allégresse
    T’alanguis de tendresse
    Ô cœur caméléon !

    Tu t’emplis d’amour tant
    Que trop d’insolites battements
    Du liquide de vie omettent la pulsion

    Tout plein de l’âme aimée
    Planant au ciel, ton exquis abandon
    Oublie sa très vitale mission.

    Mourir importe peu, seule vaut la passion.

     

    Extrasystole

    Frrrr…

    Angoisse de velours, doux sens inusité,
    Orgasme minuscule, brièvement passé.

    Sa caresse de soie
    Au plus intime de soi
    Là où c’est tellement flou
    Qu’on ne sait pas bien où
    Situer le serrement
    Du cœur de votre cœur…
    Suavité, effroi, douceur,
    Ressentis simultanément.

    Elle, souveraine, négligemment rassemble
    Du long suaire sombre et soyeux les plis
    Quand ce que frôle son ombre tremble
    Amicale, désinvolte, tenant sa Faux brandie
    Elle dit : « je reviendrai »
    Voilà, elle est passée

    Juste Frrrr…

     

    « les tercets de mon ami PierrotConte de Noël »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :